interview RTBf

Interview par Marc Molitor pour le journal parlé de la RTBf

 

Une semaine après l'accord sur le nucléaire iranien, nous allons nous pencher un instant sur un ouvrage... : "Dompter le dragon nucléaire ?", c'est le titre d'un livre plutôt original, signé Alain Michel. Cet ex-ingénieur nucléaire belge analyse la production culturelle -  romans, récits de science-fiction, de politique fiction,  films ou série télévisée - consacrée depuis longtemps à l'énergie nucléaire. Comment a -t-elle pu influencer, dans un sens ou l'autre, la perception de l'énergie  nucléaire par l'opinion publique ?  C'est la question qu'Alain Michel se pose... c'est aussi celle que Marc Molitor lui a posée :

AM 

Le nucléaire, les gens le voient beaucoup plus à travers des films, des séries télévisées, les Simpson est un exemple typique. Il y a d’autres films qui ont eu une influence politico-sociale tel que le Syndrome chinois qui présente un accident dans une centrale absolument similaire à celle de Three Mile Island, accident qui s’est produit douze jours après la sortie du film. Bon, prenons tout récemment le film Grand Central qui parle de la vie des intérimaires dans les centrales. C’est une histoire d’amour mais elle se passe en milieu nucléaire et de façon assez critique, de nouveau. Il y a là un mélange de réalisme et de romantisme qui certainement influence ceux qui voient ce genre de spectacle …

Molitor

Influence positivement, influence négativement ?

AM

Introduit le doute en tous cas … Introduit certainement une forme d’inquiétude.

Molitor

Lorsque vous dites :   aujourd’hui il faudrait presque un nouveau Jules Verne. Qu’est-ce que vous voulez dire par là ?

AM

Il faudrait quelqu’un qui dans ses romans  suscite le rêve et l’enthousiasme sur la science du futur. Actuellement, on a un peu tendance dans les romans a critiquer la science, a lui donner le mauvais rôle. Je crois que c’est assez désastreux pour l’avenir parce que je crois qu’il nous faudra encore beaucoup inventer pour arriver à corriger toutes les bêtises qu’on a fait. Et en particulier dans le cas du nucléaire, il y a un autre avenir que simplement les grosses centrales qui fonctionnent actuellement.

 

Extrait du journal parlé à la RTBf, le 30.11.2013

 

r votre page, cliquez ici et entrez votre texte

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×